La testostérone est une hormone produite naturellement par l’organisme. On entend particulièrement parler d’elle dans l’industrie du fitness, car on lui attribue une fonction stimulante dans la croissance musculaire. Mais est-il possible d’augmenter son taux de testostérone ?

On dit que la meilleure chose à faire quand on veut retrouver un pic de testostérone, c’est de perdre du poids et de la graisse abdominale. Certes, c’est vrai. Mais il est vrai aussi que le régime restrictif peut avoir une influence en diminuant la production de certaines hormones (plus particulièrement les hormones thyroïdiennes).

Nous vous dresserons dans cet article 7 astuces simples et naturelles, qui vous aideront à booster votre taux de testostérone.

Les 7 astuces naturelles pour booster votre taux de testostérone.

1- Avoir un taux suffisant de cholestérol

La testostérone a besoin de bons acides gras. Il est impératif d’avoir un taux suffisant de cholestérol et éviter un régime ayant un taux très bas en graisses. Car la testostérone a besoin de lipides pour être produite, le « cholestérol » constitue même la base.

Les médicaments comme les statines (une classe d’hypolipémiants) sont prescrits aux patients pour abaisser leur taux de cholestérol sanguin et réduire le risque de maladie cardiaque. Cependant, les statines peuvent également réduire les niveaux de testostérone et d’autres androgènes.

2- Consommer les protéines avec modération

Contrairement à l’idée courante, qui consiste à consommer les protéines en grande quantité pour booster le taux de testostérone. La consommation devra être surtout faite avec modération.

Car en effet, plusieurs métabolites sont des précurseurs du glucose, et notamment les acides aminés, issus des protéines. Or il est admis qu’un repas riche en protéines provoque une sensation efficace de satiété. Ceci pourrait être dû au maintien de la glycémie par la transformation des acides aminés en glucose.
Du coup un repas très riche en protéines, verra une transformation en grande partie des acides aminés non utilisés par le corps en glucose, ce qui implique une baisse de testostérone causée par une montée d’insuline.

Il est alors recommandé de ne dépasser 170 g ou 200 g pour un morceau de viande par exemple.

3- La testostérone a besoin de glucides

Avoir un taux de glucides élevé dans le corps implique une hausse d’insuline, résultant à une baisse des taux de testostérone et d’autres hormones comme l’hormone de croissance.

Mais un régime pauvre en glucides est souvent pratiqué à tort. Car cela va influencer la testostérone à la baisse. Ce qui se passe, c’est que le régime provoque un stress qui fait augmenter le niveau de cortisol et inversement baisse le taux de testostérone. En l’absence de glucides, le corps doit puiser dans ses réserves pour trouver de l’énergie et le stress auquel le corps est soumis augmente encore.

4- Pratiquer une activité physique régulière

 

Sport testostérone activité physique-min

L’activité physique est bonne pour la santé, ce n’est plus un secret depuis longtemps. Mais le sport est aussi un stimulant efficace pour libérer la testostérone. Des études l’ont prouvé : plus l’entraînement est intensif, plus la production de l’hormone est élevée. Cela vaut aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

Mais en cas de manque de sommeil, il est conseillé d’éviter les exercices intensifs et d’opter pour de longues randonnées. Car cela aide à baisser le taux de cortisol, ce qui vous sera bénéfique pour avoir un bon sommeil et ainsi pratiquer plus d’exercices physiques pour booster votre taux de testostérone.

5- Bien dormir

Bien dormir est très important, car il aide à maintenir un niveau bas en cortisol. Car rappelons-le, une hausse du niveau de cortisol « l’hormone du stress », implique une baisse du taux de testostérone.

De plus, Le corps de l’homme produit la testostérone durant le sommeil. La privation de sommeil se répercute négativement sur l’axe hormonal qui aboutit à la production de testostérone : moins un homme dormira, plus le niveau de l’hormone s’abaissera.

6- Baisser le taux d’œstrogène

La production d’œstrogène n’est pas utile pour l’homme. C’est pourquoi sa concentration est si minime. Pourtant, il existe des situations où l’homme n’arrive pas à augmenter convenablement sa masse musculaire malgré des rituels d’exercices et de musculation prolongés. La conséquence visible de plus d’estradiol sur le corps d’un homme est la croissance anormale de tissu mammaire : la gynécomastie. Cette anomalie arrive lorsque le niveau de testostérone diminue. Alors, le taux d’œstrogène augmente pour féminiser l’homme (une légère modification de la voie, du ton, un comportement féminin, une susceptibilité accrue, etc.).  Mais également une perte musculaire et un développement plus ou moins marqué des seins, une accumulation des gras au niveau abdominal, une perte de libido, une virilité et un risque accru de maladie de la prostate.

Il est alors conseillé d’éviter les produits contenant du soja (surtout ceux contenant les protéines dérivées), et d’opter pour des produits organiques à cause de l’effet l’est oestrogénique des pesticides et des engrais.

7- Consommer des compléments alimentaires naturels

 

Compléments alimentaires naturels testostérone-min

Des compléments alimentaires peuvent aider à booster son taux de testostérone.

Nous commencerons par le zinc pour son rôle important, en vous conseillant une consommation quotidienne de 100 mg. Ou l’arginine, car à partir de cet acide aminé le corps fabrique de l’oxyde nitrique.

Il est à noter que la consommation de compléments alimentaires pourrait ne pas avoir d’effets, en cas d’absence de régime alimentaire sain.

Nous finirons par citer l’acide aspartique, qui est un acide aminé présent sous deux formes. L’acide D-aspartique est la forme impliquée dans la production et la libération de testostérone dans le corps. C’est pour cette raison qu’on le trouve souvent dans les compléments stimulant la testostérone.