Une macération est un procédé qui permet pendant un certain temps le contact entre un liquide et une plante ou ses constituants (feuilles, fleurs, graines ou morceaux de racines, pouvant être frais ou séchés) dans le but de la conserver et d’en extraire un principe actif utile pour soigner ou fabriquer des potions, baumes, onguents, des lotions, …

Vous pouvez préalablement plier les plantes (que vous pouvez vous procurer dans la nature loin de la pollution, dans votre jardin ou sur le net) pour les attendrir. Faites-les macérer dans de l’huile, du vinaigre, de l’alcool ou même dans l’eau, dans un bocal sans les tasser. Les durées peuvent varier selon les recettes. Puis faites extraire le jus au travers d’un tamis. Vous pouvez prolonger la conservation et éviter le rancissement d’huile en y ajoutant quelques gouttes de vitamines E.

L’huile constitue la base. Vous pouvez opter pour un mélange d’huiles. Préférez les huiles de qualité, vierges de première pression à froid.

Ces macéras sont utilisés pour fabriquer des cosmétiques, servent de base à des préparation de crèmes et lotions pour le visage, le corps et les soins des bébés. Vous pouvez y ajouter des huiles, ou y diluer des huiles essentielles.

Les plantes médicinales ne sont pas inoffensives, si un traitement ne vous convient pas, vous pouvez trouver d’autres recettes.
Vous devez toujours les utiliser avec modération, vous renseigner sur les plantes et sur les potentilles réactions.

Arrêtez le traitement en cas d’apparition d’effets secondaires et après la fin des troubles ou du problème de santé auquel il était destiné.